💰 Vendez votre ancien vélo, bénéficiez de -100€ sur votre nouveau vélo (jusqu'au 25 juillet) 💰

Les secrets du premier vélo : son inventeur et son histoire

Photo de vélo moderne.

L’actuelle évolution du vélo vers les vélos électriques est pour certain une révolution du transport personnel. Toutefois, ce mode de transport date, puisque les premiers vélos remontent à plus de 150 ans, voire deux siècles si l’on puise dans les origines de l’histoire de la bicyclette. Retour en arrière sur la "petite reine".

Qui a inventé le premier vélo ?

Pour comprendre, retour dans l’évolution du vélo au travers des modèles anciens.

1817 : le baron Karl Drais von Sauerbronn invente le premier "vélo"

Professeur de mécanique, Karl Drais von Sauerbronn conçoit d'abord des machines musicales ou de sténographie. C’est en 1815 qu’il commence à développer un engin de mobilité. L’Allemand teste pour la première fois sa création le 12 juin 1817 entre son domicile de Mannheim et la ville de Schwetzingen. C’est un succès, puisque que la distance de 14 km a nécessité moins d’une heure, soit 15 km/h de moyenne ! Il réitère en présence de témoins sur un trajet plus vallonné, en juillet 1817. C’est là que la réputation de Karl Drais von Sauerbronn débute, car cité dans le journal local Badwochenblatt, avant de la commercialiser en 1818.
La "machine à courir" ou Draisienne de Karl von Drais

La "machine à courir" ou Draisienne de Karl von Drais (Deutsches Zweirad und NSU-Museum)

Finalement, Karl Drais von Sauerbronn n’est pas l’inventeur du vélo mais de la draisienne. Oui, le vélo sans pédales a pris le nom de son inventeur et est désormais associé aux modèles pour enfants ! D'ailleurs, l’Allemand l’avait nommé personnellement la Laufmaschine ou “machine à courir”. Ensuite, ce sont surtout les Français qui ont voulu le perfectionner, mais l’un d’eux va mener la révolution du transport personnel.

1861 : Pierre Michaux et Pierre Lallement améliorent la draisienne

Voyant ses fils Henry et Ernest Michaux peiner en draisienne, Pierre Michaux crée le vélocipède à pédales en mars 1861. De plus, il améliore nettement ces premiers vélos en remplaçant le bois par de la fonte, et en installant des freins à patin et une selle suspendue. Pierre Lallement, qui travaille dans les ateliers, contribue à l’amélioration du vélo. L’invention devient un produit commercialisé, vendu à plusieurs centaines d’exemplaires, puis permettant le premier trajet de cyclotourisme entre Paris et Avignon (805 km).

Vélo moderne

Vélo moderne (Tommy Bond/Unsplash)

1885 : John Kemp Starley lance la bicyclette moderne

Alors que le grand-bi devient la norme avec sa grande roue avant pour augmenter la vitesse, John Kemp Starley met tout le monde d’accord. Inventeur du vélo moderne, il ramène le cycliste pieds au sol, au moyen d’une transmission par chaîne dans la roue arrière. Cette transmission est reprise de l'autre inventeur britannique Henry John Lawson, même si l'on peut citer la bicyclette d'Eugène Meyer et André Guilmet à date incertaine de 1868. Le Rover Safety Bicycle présenté en 1885 intègre des roues au diamètre proche de la draisienne, donc plus pratique et moins dangereux.

La bicyclette Meyer-Guilmet à transmission par chaîne de 1868 ayant inspiré le vélo de 1885 (CNUM-CNAM)

La bicyclette Meyer-Guilmet à transmission par chaîne de 1868 ayant inspiré le vélo de 1885 (CNUM-CNAM)

À quoi ressemblent le premier vélo et ses descendants ?

Les différentes formes du vélo à travers l'histoire

  • 1817 - Un premier vélo sans pédales
    Appelé vélocipède selon le brevet déposé en France
    , la création du baron Karl Drais von Sauerbronn est un cadre en bois perché sur deux grandes roues en bois. On note déjà un guidon pour changer de direction, mais pas de pédale. Le cycliste en position de califourchon fait avancer l’engin avec ses pieds, et possède un frein arrière rudimentaire.

  • Années 1860 - Ajout des pédales sur la roue avant
    1861 est donc l’apparition des premiers vélos, ou vélocipède à pédales, ou plutôt des manivelles directement sur l'axe de roue avant. Plus besoin de pousser comme sur une draisienne, et la position debout devient plus assise. D'autres ont tenté en vain les pédales à l'arrière comme ici en Amérique du Nord.

Vélo grand-bi arrière (Library of Congress/Unsplash)

Vélo grand-bi arrière (Library of Congress/Unsplash)

  • Années 1870 – Invention du grand bi avant pour plus de vitesse
    Alors que la guerre de 1870-71 concentre l’attention en France et en Allemagne, l’Angleterre devient le terrain d’innovations, dont le “grand-bi” de James Starley. La roue avant est surdimensionnée de 120 cm, sur laquelle on s'assoit, face à une toute petite roue arrière. Cela prend ensuite des dimensions absurdes. Et oui, pas de transmission intermédiaire, une grande roue est la seule source de motricité pour augmenter la vitesse ! Certains modèles dépasse la taille d’un homme (plus de 2 mètres), soit un vélo peu pratique et dangereux.

  • Années 1880 – Invention du vélo moderne
    Trois inventions vont modeler le vélo moderne. La première est le vélocipède à pédales avant par Henry John Lawson, remplaçant les manivelles, puis à roue arrière motrice grâce à une transmission par chaîne apparue en 1879. La seconde est le Rover Safety Bicycle en 1885, forme moderne du vélo de l'idée de John K. Starley, aux roues de diamètre classique. La troisième invention est le pneumatique de John B. Dunlop remplaçant la roue en bois, puis amélioré par Michelin.

Le vélo moderne Rover Safety Bicycle de 1885 (Jonathan Cardy)

  • 20è siècle – L'essor de la bicyclette
    L’impact sociétal du vélo est énorme, mettant de côté les chevaux et avec pour conséquence l’étalement urbain. La voiture reste encore anecdotique et chère, le vélo devenant le succès foudroyant, surnommé "la petite reine", le transport populaire par excellence. En revanche, après la Seconde Guerre Mondiale, le vélo est peu à peu remplacé par la démocratisation de la voiture, devenant le nouveau symbole de liberté. Cependant, le vélo est devenu un mode de vie pour beaucoup, un loisir. Le vélo de route n’a cessé de remporter les faveurs, poussé par la popularité des compétitions comme le Tour de France. Les vélos de route sont un lieu d'innovations dans le domaine du cyclisme tel que l'adoption de l’aluminium puis du carbone, que l’on retrouve ensuite sur les vélos grand public. Dans les années 1980, le VTT ou vélo tout-terrain a aussi émergé grâce au Specialized Stuntjumper, récupérant des suspensions puis un cadre tout suspendu pour améliorer ses performances.

Le premier vélo tout-terrain VTT Specialized Stuntjumper (Johann Kuester/Flickr)

Le premier vélo tout-terrain VTT Specialized Stuntjumper (Johann Kuester/Flickr)

À quoi ressemble le futur du vélo ?

Après le succès des vélos de loisir, le vélo se refait une place dans les rues. Il redevient peu à peu un moyen de transport du quotidien à partir des années 2000. Les avantages environnementaux du vélo et la mise en place de pistes cyclables permettent ce retour. Les vélos modernes sont également multiples, dont la flotte de vélos en location Vélib’ à Paris dès 2007 et sous diverses formes comme le cargo.

Un vélo électrique Vélib à Paris (SAVM)

Les années 2010 ont marqué l’essor de ces catégories avec différents modèles de vélos :

  • Le fitness single-speed ou fixie : un vélo dépouillé à vitesse unique - ou vélo à pignon fixe - pour l'élégance tendance chez les cyclistes urbains.
  • Le vélo gravel : mélange de vélo de route et VTC, plus confortable que le vélo de course avec de grosses roues pour évoluer sur gravier et chemins.
  • Le vélo pliant : avec ses petites roues 16 ou 20 pouces, il est pratique pour les transports ou à stocker chez soi.
  • Les vélos cargo : allongé (longtail) pour amener les enfants à l'arrière, ainsi que biporteur ou triporteur avec caisse à l'avant pour la famille ou les professionnels de la livraison.
    Ce genre de vélo induit des charges deviennent importantes, au transport facilité grâce au vélo électrique.

Le vélo électrique, connecté, et toujours plus sûr

En effet, les vélos à assistance électrique - ou VAE - poussent le retour en force du vélo comme mode de transport dès la fin de 20è siècle. Les premiers vélos électriques ont débuté dans les années 1990 avec Yamaha et Panasonic. L'assistance électrique permet d’accroître les distances parcourues, et de réduire l’exercice physique fourni, le moteur électrique central devenant la norme. Il touche autant le vélo urbain que les VTTAE, vélo de route et gravel.

Le premier vélo à assistance électrique Yamaha PAS en 1993 (Yamaha)

Le premier vélo à assistance électrique Yamaha PAS en 1993 (Yamaha)

Et le développement des vélos électriques ne cesse de progresser. La chaîne évolue aussi avec la transmission par courroie, des boîtes de vitesses automatiques, ou encore des variateurs continu. En termes de sécurité, le frein à disque devient la norme face aux anciens patins ou freins tambours, et l’ABS pourrait encore améliorer l’efficacité. Le vélo moderne est électrique mais aussi connecté via des applications pour la géolocalisation, une alarme ou encore visionner ses trajets.

Le vélo électrique futuriste Reevo (Beno)