Alerte bon plan : tous les vélos reconditionnés par Upway sont désormais éligibles au bonus vélo de l'État !

Les meilleurs speedbikes 2023 : notre sélection

Cycliste sur son speedbike lors d'une randonnée en montagne.

Le speedbike, appelé aussi speed pedelec ou encore speedelec, reste encore assez méconnu en France. Pourtant, ce vélo rapide est de plus en plus courant dans de nombreux pays d’Europe. À mi-chemin entre le cyclomoteur et le vélo électrique, le speedbike est capable d’apporter une assistance électrique jusqu’à 45 km/h ! Cela fait de lui une solution de mobilité douce idéale pour gagner du temps en évitant les bouchons et les transports en commun quand on habite en ville ou en proche banlieue.

Comment reconnaître un speed bike ? Quelle législation encadre son utilisation ? Quels sont les meilleurs speedbikes 2023 ? Dans cet article, on vous présente l’essentiel de ce qu’il y a à savoir sur ces vélos électriques ultra rapides.

Speedbike : de quoi s’agit-il ? Définition et réglementation

C'est quoi un Speedelec ? Définition

Pas facile de discerner un speed pedelec d’un simple vélo à assistance électrique au premier coup d’œil ! Un pédalier et une transmission qu’il faut activer pour avancer, un guidon et un cadre fins… Rien qui diffère d'un VAE en apparence. Pourtant, certains détails ne trompent pas.

Doté de composants électriques très performants, ces vélos font la part belle au confort car le poids n’est pas un problème. On retrouve donc des selles agréables et épaisses, ainsi que des pneus assez larges pour bien absorber les chocs et gagner en maniabilité. La plupart de ces vélos arborent aussi de gros amortisseurs pour toujours plus de confort.

Classé dans la catégorie des cyclomoteurs, les speedbikes disposent d’un équipement très complet pour garantir le maximum de sécurité à son conducteur/cycliste. Ils sont en effet soumis à la réglementation du code de la route concernant les véhicules à moteur.

Ainsi, un speed bike a obligatoirement un rétroviseur, un avertisseur sonore (un klaxon si vous préférez), un feu de croisement à l’avant et un feu stop à l’arrière.

Contrairement à un scooter, il n’est en revanche pas nécessaire de disposer de clignotants. C’est là qu’on retrouve le côté vélo : c’est à l’utilisateur d’indiquer son changement de direction avec le bras.

Petit détail qui a de l’importance (même s’il ne se voit pas) : les freins sont inversés, comme sur un scooter ou une moto. On freine à gauche pour l’arrière, et à droite pour l’avant. Mais ne vous en faites pas, on s’y fait très vite.

Une batterie de grande capacité et un moteur puissant

Si les vélos électriques speed sont capables d’atteindre les 45 km/h, c’est avant tout parce qu’ils sont dotés d’un moteur plus puissant que celui d’un VAE, et d’une batterie de grande autonomie.


En effet, les vélos à assistance électrique classiques sont plafonnés à 250 W par la réglementation qui les encadre. Or, comme on vient de le voir, les speedbikes sont considérés comme des cyclomoteurs, cette limite ne s’applique donc pas. C’est la raison pour laquelle ce type de vélos peut se targuer d’être équipé de puissants moteurs de 300, 500 voire 1000 W, délivrant un couple supérieur à 80 Nm !


Évidemment, pour fournir de l’énergie à un tel moteur, il faut une batterie digne de ce nom…. ou plusieurs. Les constructeurs font parfois le choix d’équiper leurs vélos rapides d’une batterie de 600 Wh, doublée d’une autre batterie de 500 ou 600 Wh.

Résultat ? Ces composants exceptionnels (quand on les compare à ceux d’un vélo électrique classique) permettent de quadrupler voire quintupler la puissance naturelle du cycliste ! Rien que ça !

Comment être en règle avec un speedbike ?

Homologation/permis/équipement

Avant de vous lancer dans les rues cheveux au vent sur les vélos électriques les plus rapides du marché, sachez qu’il y a quelques règles à respecter.

La première, c’est qu’on ne roule pas cheveux au vent justement ! Un casque homologué pour la pratique du cyclomoteur et bien attaché est obligatoire. Autre obligation : des gants de protection. Ça peut paraître peu en voiture, mais sur deux roues 45 km/h c’est déjà beaucoup. Une chute à cette vitesse sans gants… ça fait très mal !

Pour homologuer un speedbike, il doit être doté de tous les équipements que nous avons déjà évoqués (feu de croisement, feu stop, klaxon, rétroviseur homologué), mais aussi… d’une plaque d’immatriculation ! Eh oui, votre speed pedelec est un véhicule à moteur, vous devez donc disposer d’une carte grise pour le conduire en toute légalité. Mais rassurez-vous : dans la mesure où il s’agit quand même d’un vélo électrique, vous ne devrez vous acquitter que des frais d’émission du certificat d’immatriculation (environ 11 euros).

Et ce n’est pas tout, pour conduire un speedbike, il faut avoir au minimum 14 ans et être titulaire d’un permis autorisant la conduite d’un cyclomoteur.



Cycliste équipée pour rouler en règle avec son speed pedelec.

  Photo de Himiway Bikes sur Unsplash

Alors, quel permis pour un speedbike ? Pour résumer, trois situations existent :

  • vous avez le permis B (celui des voitures…) ET vous êtes né avant 1988 : pas de problème ;
  • https://gem-3910432.netvous n’avez pas le permis ou vous avez le permis B mais vous êtes né après 1988 : vous devez être titulaire du permis AM (appelé BSR auparavant) pour conduire un cyclomoteur, ou du permis A (permis moto) ;
  • vous avez moins de 14 ans : il faudra attendre un peu avant de conduire un speedbike.

Où rouler avec un speedbike ?

On sait que vous trépignez d’impatience mais il est important de bien connaître les règles avant de rouler en speedelec. Pour votre sécurité bien sûr… mais aussi pour votre porte-monnaie, car vous pouvez être contrôlé et verbalisé en speedbike.

Ça vous arrivera d’ailleurs probablement si vous roulez sur une piste cyclable. Un speedbike n’est pas un vélo classique. Vous irez bien plus vite que n’importe quel cycliste (à l’exception des coureurs professionnels mais on en croise peu…), ce serait donc dangereux de partager les pistes cyclables.

En speed bike électrique, il faut rouler sur la route, comme un scooter. Cette particularité peut causer de nombreuses incompréhensions chez les automobilistes puisque justement il n’est pas facile de discerner un vélo rapide d’un VAE.

Choisir son speedbike : tout ce qu’il faut savoir

Maintenant que vous avez en tête les différentes contraintes matérielles et administratives, passons aux critères à prendre en compte pour bien choisir son speedbike.

Définir son besoin

On l’a dit, le speedbike est particulièrement bien adapté quand on habite en ville car il est rapide et maniable. Mais il est aussi très pratique quand on travaille à moins de 20 ou 30 km de chez soi puisqu’il peut permettre de se rendre au travail en environ 30 minutes de manière écologique et économique, et en évitant les embouteillages.

En fonction de votre profil, et de votre besoin, vous devez bien définir en amont ce que vous voulez : un speed bike proche du VAE pour rouler en ville, ou un modèle plus costaud, presque cyclomoteur, pour de longs trajets. Dans le premier cas, une batterie unique de 600 Wh et un moteur de 300 ou 500 W suffiront amplement pour vos déplacements urbains. Dans le cas où vous souhaitez effectuer des trajets de 20 ou 30 km, il faudra miser sur un système de double batterie et un moteur proche de 1000 W.

Le poids

C’est vrai, on a dit que le poids n’était pas un problème sur les speedbikes car ils sont très puissants. Ça ne veut pas dire que ça n’a aucune influence ! Un vélo léger sera plus maniable et plus réactif. C’est donc un critère à prendre en compte, surtout en ville où il faut pouvoir éviter des obstacles rapidement.

Le budget

Plus puissant, plus confortable, plus équipé, un speed pedelec sera nécessairement aussi plus cher qu’un vélo à assistance électrique ordinaire. Toutefois, en fonction de vos exigences et des besoins définis, le prix peut énormément varier (de 2000 à 8000 euros environ).

Les équipements

Tous les speedbikes vendus sur Upway disposent des équipements indispensables à l’utilisation sur route. Mais en comparant, vous vous apercevrez que certains ont quelques équipements supplémentaires bien utiles : un garde-boue, un antivol intégré, un porte-bagages, des feux de route, etc. À vous de décider, en fonction de votre budget, le modèle le plus adapté pour vous.

Les meilleurs speedbikes en 2023 : le top 5 de Upway

Le Trek Allant+ 8S : le vélo de ville qui va très vite

Avec son design élancé et son cadre en aluminium, le speedbike Trek Allant+ a tout d’un vélo de ville tout à fait classique. À peine discerne-t-on le moteur pédalier.

Pourtant, c’est un speedbike redoutable pour tous ceux qui font le choix de se convertir au vélo pour aller travailler ou pour se déplacer en ville.

Si le moteur n’est pas le plus impressionnant en termes de watts (250 W « seulement »), il développe tout de même un couple énorme de 85 Nm et vous propulse à 45 km/h.

➕ Un vélo électrique au design passe-partout, idéal pour les usagers urbains

➖ Pas de système ABS sur les freins

Le Cube Kathmandu Hybrid : tout confort

Juché sur sa fourche pneumatique, ce speed pedelec absorbe les moindres secousses de la route. D’autant plus des pneus de 55 mm de large viennent bien l’aider dans cette mission. Et pour l’enfourcher, aucun souci avec ce cadre à enjambement bas, assez rare sur les speedbikes.

Du confort donc, mais aussi de la sécurité grâce à de puissants freins à disque hydrauliques.

Côté équipements, Cube n’a rien laissé au hasard avec une béquille, un garde-boue intégral et un porte-bagages.

➕ Un speed bike très bien équipe

➖ Les feux auraient pu être intégrés au cadre pour plus d'esthétique

L'un des meilleurs speedbike électriques : le Cube Kathmandu Hybrid.

Le Cannondale Tesoro Neo X : le design épuré

Comme sur le Trek, on devine à peine les composants électriques sur ce Cannondale Tesoro Neo X, tant les ingénieurs américains ont travaillé avec soin son design.

Et même si de près, le moteur et la batterie intégrée au tube diagonal se voient, on le prendrait volontiers pour un vélo à assistance électrique classique.

Garde-boues intégraux, béquilles, éclairage perfectionné, porte-bagages… Ce speedbike réussit la prouesse d’être superbement équipé, tout en semblant très minimaliste.

Côté performances, on peut compter sur un moteur délivrant 85 Nm de couple et une batterie Bosch de 625 Wh.

Petit plus : ce speed pedelec est vraiment passe-partout grâce à sa cassette large allant jusqu’à un pignon de 51 dents. Aucune montée ne vous résistera !

➕ Une assistance électrique qui passe presque inaperçue

➖ Un prix élevé quand on l'achète neuf, même pour les modèles les moins chers

Le Kalkhoff Endeavour 7.B Excite 45 : pour faire de la route

Robuste. Voilà le mot qui nous vient à l’esprit à l’heure d’expliquer pourquoi nous avons sélectionné ce speedbike de la célèbre marque allemande Kalkhoff.

Avec ses puissants freins à disque hydrauliques, son cadre en aluminium et sa fourche de 60 mm de débattement, ce vélo électrique ultra rapide inspire la confiance.

Il est particulièrement adapté pour ceux qui ont un peu de route pour aller travailler à vélo, ou ceux qui empruntent des itinéraires peu éclairés. En effet, il dispose d’un système d’éclairage très perfectionné, bien que discret, avec notamment de véritables feux de route !

On ne sera pas surpris de retrouver des composants allemands de la marque Bosch sur ce speed bike conçu Outre-Rhin : un moteur Bosch Performance Line Speed de 75 Nm de couple et une batterie de 625 Wh. Le tout complètement intégré, évidemment.

➕ Une grande stabilité qui rassure

➖ Le poids qui peut le rendre difficile à transporter

Le Moustache Friday 27 FS Speed : notre champion français

Et comment proposer un top 5 sans parler du Friday 27 FS Speed ? Eh oui, comme d’habitude quand on parle de VAE, la marque Moustache finit toujours par pointer le bout de son nez !

Avec ce modèle, on est clairement sur du très haut de gamme, et ça se voit ! Ce speedbike est équipé de suspensions arrière et avant de 100 mm de débattement chacune : de quoi se croire sur un billard en toutes circonstances !

Le puissant moteur développe un couple de 85 Nm et est alimenté par une batterie de 625 Wh intégrée. Petite particularité : il existe une version “dual” qui inclut une seconde batterie (de 500 Wh).

On apprécie particulièrement le compteur tactile, compatible Bluetooth, qui propose la navigation GPS.

➕ Une fabrication française

➖ Encore une fois, un prix comparable à un scooter électrique

Vous connaissez désormais l’essentiel de ce qu’il y a à savoir sur ces vélos électriques atypiques que sont les speedbikes. Même si les modèles que nous vous avons proposés sont les meilleurs speed bikes en 2023, vous trouverez dans notre stock des vélos reconditionnés qui ont caracolé en tête des ventes ces dernières années. Inspectés par notre équipe, ils n’attendent que vous pour filer sur les routes à plus de 45 km/h.

Pour terminer, nous ne pouvons que vous inviter à la plus grande prudence avec ces VAE puissants. Respectez en toutes occasions les règles de la sécurité routière.