Alerte bon plan : tous les vélos reconditionnés par Upway sont désormais éligibles au bonus vélo de l'État !

Vélo électrique avec une grande autonomie : quel VAE pour quelle pratique ?

Cycliste avec son vélo électrique de grande autonomie, à Paris.

L’autonomie d’un vélo électrique est souvent un des premiers critères de choix lorsqu’on souhaite acheter un VAE. Surtout quand on sait que plus l’autonomie d’un vélo électrique est grande, plus celui-ci est cher… Il faut donc trouver le bon équilibre entre son budget et ses besoins en autonomie.


Pour de petits trajets du quotidien, on privilégiera des vélos électriques d’entrée de gamme, avec une autonomie de 100 km, ou moins. En revanche, pour du bikepacking ou des sorties sportives, il sera préférable de se tourner vers des vélos électriques avec 200 km d’autonomie par exemple. Comment améliorer l’autonomie d’un vélo électrique ? Quels sont les meilleurs vélos électriques avec une grande autonomie ? Aujourd’hui, on aborde le vélo électrique en mode longues distances ! 

L’autonomie d’une batterie de vélo électrique

La capacité d’une batterie de VAE

La première chose à avoir en tête, c’est que l'autonomie d’une batterie dépend avant tout de sa capacité. Autrement dit, de la quantité d'énergie électrique qu’elle est capable d’emmagasiner.


La batterie, c’est votre réservoir d’énergie. Comme pour une voiture, il peut être plus ou moins grand. La seule différence, c’est que sur un vélo à assistance électrique, la capacité ne s’exprime pas en litres mais en Watts-heure (Wh).


C'est quoi une grande autonomie de batterie ?


Lorsqu'on parle de vélos à assistance électrique de grande autonomie, on pense à des vélos qui vont dépasser les 150 km d'autonomie théorique (on revient sur la notion de théorique juste après). Il s'agit des meilleurs vélos de ce secteur, affichant une autonomie record. 


Pour parler en Wh, puisque maintenant ça n'a plus de secret pour vous, ces vélos sont équipés d'une énorme batterie dépassant les 600 voire 700 Wh. De quoi dépasser les 200 km avant d'avoir besoin d'un cycle de charge ! 

Autonomie théorique et autonomie réelle

Quand vous achetez un vélo à assistance électrique, il est toujours indiqué une autonomie. Ce chiffre est une estimation basée sur une utilisation raisonnable, par un cycliste de poids moyen, dans des conditions climatiques bien définies, sur un terrain plat, sans vent de face… Bref, vous l’avez compris, dans la réalité, la distance que vous pourrez parcourir avec votre vélo électrique pourra énormément varier… Parfois du simple au triple !

Le poids du cycliste et de son équipement

Le poids a une influence considérable sur les performances à vélo. L’énergie demandée par le moteur à la batterie ne sera pas la même pour aider un cycliste de 60 kg qu’un cycliste de 100 kg.


Et il n’y a pas que le poids de la personne, il y a aussi celui de son équipement. Quand on part pour un petit séjour, on emporte évidemment quelques bagages. Plus ils sont lourds, plus la batterie de votre VAE sera sollicitée…

Niveau d'assistance et consommation d'énergie

Si vous sélectionnez le niveau d’assistance le plus élevé tout au long de votre trajet, vous n’irez pas très loin… Sur le plat, privilégiez plutôt le mode éco, ou le degré d’assistance le plus faible. Réservez l’aide maximale pour les montées.

Conditions météorologiques et terrains 

Les batteries des vélos électriques sont conçues pour une utilisation optimale à 20°C, dans une atmosphère sèche. Quand il pleut ou que la température est sous les 10° ou au-dessus des 30°, leurs performances diminuent. Cela ne veut pas dire qu’elles ne peuvent pas être utilisées dans ces conditions, simplement, elles se déchargeront plus vite.

Comment rouler plus longtemps grâce à un bon entretien ?

Au-delà des facteurs qui influencent l’autonomie de la batterie, que nous venons de voir, la façon avec laquelle vous allez entretenir ce précieux composant va avoir un impact sur ses performances.

Quelques bonnes pratiques peuvent prolonger la durée de vie de votre batterie :

  • ne la stockez pas en plein soleil, ou dans un endroit froid et humide ;
  • ne la laissez pas complètement à plat ;
  • ne la laissez pas branchée sur le secteur une fois qu’elle est chargée ;
  • quand vous ne vous servez pas de votre VAE, assurez-vous qu’elle soit entre 30 et 70 % de charge et rechargez-la au moins 30 minutes une fois par mois ;
  • utilisez le chargeur d’origine ou un chargeur compatible de la marque.

Un vélo électrique avec une grande autonomie : pour quelle pratique ?

Pour bien choisir son vélo électrique de grande autonomie, il faut avant tout réfléchir à votre pratique et à vos besoins. Voyons ensemble les cas de figure où une batterie de grande autonomie est nécessaire, et les vélos les plus adaptés.

Le VTC pour les longs déplacements urbains et les trajets quotidiens

Si vous arpentez la ville toute la journée, ou si vous habitez à plusieurs dizaines de kilomètres de votre lieu de travail, il faut pouvoir compter sur un vélo confortable, maniable et capable de parcourir de longues distances.


L’idéal pour vous est sans doute un VTC. Si vous prenez les transports en commun durant votre trajet domicile-travail, vous pouvez aussi opter plutôt pour un vélo pliant. Il est plus pratique et les autres usagers des transports vous en seront reconnaissants… De plus, de nombreuses collectivités proposent une aide financière pour l’achat de ce type de vélos.


Côté VTC électrique, on vous conseille le Cube Kathmandu Hybrid EXC qui figure régulièrement parmi les meilleures ventes, ou le Kettler Quadriga P5 RT et son cadre à enjambement bas.


Et côté vélo pliant, le Peps N7C de la marque française O2feel est un très bon choix.

Cycliste sur son VAE de grande autonomie pour ses déplacements quotidiens.

Le gravel électrique : vélo de voyage pour le bikepacking

Moyen de transport écologique par excellence, le vélo est de plus en plus utilisé pour des séjours sur plusieurs jours, avec les sacoches et des étapes définies à l’avance. C’est ce qu’on appelle le bikepacking.


Les distances parcourues par jour dépendent de vous. Cela peut aller de 30 à plus de 100 km pour les cyclistes aguerris, voire un peu plus avec un vélo à assistance électrique. Dans la mesure où vous serez chargé et que les chemins que vous emprunterez ne seront pas forcément plats, il est important de disposer d’une grande autonomie pour du bikepacking.


Il serait intéressant de se tourner plutôt vers un gravel électrique. Ces vélos électriques passe-partout sont confortables, et il est très facile d’y accrocher des sacoches de voyage.

Les VTT électriques pour une pratique sportive

Vélo à assistance électrique ne signifie pas forcément absence de plaisir. Il est tout à fait possible de bien s’amuser en vélo électrique. Dans les bois et sur les petits sentiers, un VAE va vous permettre de rouler plus longtemps, ou de passer par des chemins difficiles qui vous seraient inaccessibles avec un vélo classique.

Pour ce type de pratique, un VTTAE avec moteur central comme le Lapierre Overvolt HT 8.6 MIX, ou le très sportif Reaction Hybrid Race de la marque allemande Cube serait parfait !

 


Disposer d’une grande autonomie sur son vélo électrique peut être intéressant pour partir en séjour, faire de longues sorties le week-end ou aller au travail à vélo. Choisir un vélo à assistance électrique avec une bonne autonomie, c’est donc avant tout choisir un VAE adapté à vos besoins. Posez-vous la question de la distance que vous voudriez parcourir idéalement et prévoyez un peu plus… car le vélo électrique, c’est très addictif !

Quel que soit votre choix, pas de doute, chez Upway, on a le vélo électrique qu’il vous faut !